L’impact du climat sur la fertilité

Fertilité

Une récente étude américaine vient d’annoncer que pour mettre toutes les chances de leur côté, les couples désirant concevoir un enfant doivent miser désormais sur la météo. Pour tomber enceinte rapidement, il faut privilégier la période entre fin novembre et début décembre, la fin de l’automne et le début de l’hiver est donc la période la plus propice.

D’après ce site tout sur la grossesse, on constate différentes recherches scientifiques observant les tendances saisonnières de naissances, mais elles ne considèrent pas la durée des essais bébés. Cette nouvelle étude menée par les professeurs de l’école de santé publique de l’Université de Boston aux États-Unis a affirmé un pic de grossesse à la fin de l’automne et au début de la période hivernale. Les chercheurs soulignent l’influence des facteurs météorologiques entre les différentes régions des pays d’origine des volontaires à cette étude. Plus de 14 330 femmes ont été choisies, et elles viennent des États-Unis, du Danemark et du Canada. Dans la partie sud des États-Unis, la variation de la saison a été 45 % plus forte avec un pic de conceptions rapides fin novembre alors que le rapport entre la saison et la fécondité est à peu près pareil dans le nord des États-Unis, au Canada et au Danemark. Ces données n’ont pas beaucoup changé suite à la considération de la consommation de boissons sucrées, du tabagisme ou de la fréquence des relations sexuelles.

Les chercheurs ont annoncé vouloir étudier plusieurs pistes sur ces éléments et sur leur influence sur la fertilité tout en tenant compte des variables climatiques comme l’humidité, la température, la pollution de l’air, la vitamine D.

Vous pourrez aussi aimer 3 astuces de grand-mère à connaitre.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.